top of page

Nostalgia / Yutaka Takanashi

[Catawiki] C'est le dernier d'une série de livres de Takanashi documentant le visage changeant de Tokyo. C'est le premier livre en couleur de Takanashi depuis "Machi" (1977) et il rappelle que beaucoup de choses ont changé dans la reproduction des couleurs au cours des vingt-sept dernières années. Beaucoup de choses ont changé à Tokyo aussi.

Yutaka Takanashi a toujours photographié la ville – de près, de loin, voire de très loin, depuis une voiture en mouvement – tantôt à la recherche d'une image chargée de poésie, tantôt « captant » un bout de réalité. Comme il l'a souvent répété, ces deux approches se confrontent dans son travail : poésie/réalisme, miroir/fenêtre, visible/invisible. L'important pour lui est de se frayer un chemin sur le terrain, de « marcher sur le sol » pour faire des « images anonymes ».

Takanashi a été membre fondateur du célèbre collectif Provoke en 1968 – le groupe a brièvement publié le magazine de photographie du même nom – mais il n'a pas cédé à l'indulgence un peu romantique de l'image floue décalée. L'aspect provocateur de ce phénomène éphémère cache une réaction profonde envers l'establishment photographique. En ce sens, Provoke était en phase avec les mouvements contestataires qui enflammaient le monde à la fin des années 1960.

[TAWP] "Faire des images anonymes" : tout est dit ! Editions Heibonsha 2004

  • Epuisé >

  • Une exposition à la Fondation Cartier-Bresson >

 
©Yutaka Takanashi
©Yutaka Takanashi
©Yutaka Takanashi
©Yutaka Takanashi
©Yutaka Takanashi
©Yutaka Takanashi
©Yutaka Takanashi
©Yutaka Takanashi
©Yutaka Takanashi
©Yutaka Takanashi

3 vues0 commentaire

Comments


bottom of page