Manhattan / Raymond Depardon

[Rémi Coignet] Sans doute, en 1981 Depardon n'a pas su que faire de ces images, hors des canons de l'époque, où pourtant s'élabore la notion de "temps faible" qu'il opposera à l'instant décisif de Cartier-Bresson. Les plaçant en introduction à la Correspondance, il en pressentait néanmoins l'importance. Reprenant les planches contact pour ce qui deviendra Manhattan Out, il élimine une bonne part des 24 images déjà publiées. Toutes celles violemment décadrées ou en contre-plongée trop criantes sont trappées. Ainsi que le revendique le titre en forme de séquence d'un story-board, il ne conserve que des images cinématographiques : 35 mm, plan large, Manhattan, extérieur jour.

[TAWP] New york droit dans les yeux ! Excellent même si je n'ai rien compris au texte de Paul Virilio.

  • Traduction by Deepl

  • Le site de Raymond Depardon > L'article de Lense > L'intéressant article de Rémy Coignet > Les éditions Steidl >

 
©Raymond Depardon
©Raymond Depardon
©Raymond Depardon
©Raymond Depardon
©Raymond Depardon
©Raymond Depardon
©Raymond Depardon
©Raymond Depardon
©Raymond Depardon
©Raymond Depardon

#RaymondDepardon #EditionsSteidl #Lense #RemiCoignet

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout