top of page

A l'ombre des vivants / David Siodos

[Christian Caujolle] C’est un monde flottant, en déséquilibre, animé, ou pour le moins agité, et, de là-même difficile à percevoir. Difficile autant à comprendre qu’à représenter. La photographie ici n’est pas appelée à figer, mais à transcrire et transmettre des impressions, des visions infimes, des immersions dans un univers. Noir, troué de stridences blanches, hanté de personnages bougés, parfois fantomatiques, d’animaux aussi, qui s’échappent. Un monde dans lequel le grain photographique devient la plus évidente des matérialités de l’univers. Marges qui vont mal et qui, en écho, impressionnent la pellicule sans pouvoir rendre compte effectivement de l’état du monde. Il ne s’agit pas de décrire mais de faire partager des sentiments, des sensations.

[TAWP] Rarementt un titre est autant en adéquation avec les images, avec le propos du livre. Impressionnant. Au niveau de Michael Ackerman ?

  • Le site de David Siodos > Le site des Editions Le Mulet > L'exposition à la Galerie Le Chateau d'Eau > L'article de Phototrend > L'article de 9Lives Magazine > L'article de Fabien Ribéry > La vidéo >

 

Posts récents

Voir tout

Комментарии


bottom of page