Payram / Il y a beaucoup de lumière ici


[galerie Maubert] Depuis son départ d’Iran, en 1983, chassé par la révolution islamique, Payram développe un travail photographique autour de la fragilité de sa condition d’exilé qu’il met en parallèle avec la fragilité du médium argentique, notamment du polaroïd, instantané et unique. Payram expérimente, tel un alchimiste, la transformation de la matière, la trace lumineuse

  • Découvert via NL de l’éditeur le Bec en l’Air >

  • Représenté par la Galerie Maubert >

©Payram
©Payram
©Payram
©Payram
©Payram

#Payram #LesEditionsLeBecenlAir #GalerieMaubert

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout